cover pgw

Mes coups de coeur de la PGW 2017

La semaine dernière s’est déroulé l’un des plus gros événements parisiens, la Paris Games Week.
Salon dédié au jeu vidéo, c’est un rendez-vous immanquable pour tous fans de jeu vidéo qui se respecte.
Aujourd’hui, je vous parle de mes 10 jeux préférés du salon.

J’ai déjà pu découvrir la plupart des jeux présents sur le salon lors de l’E3, je vais éviter de vous refaire le même top que pour cet événement, mais vous retrouverez des jeux dont je vous ai déjà parlé.
Autre précision, tous les stands n’autorisaient pas les photos à l’intérieur, j’ai essayé de faire au mieux pour vous partager cet événement.

Avant de continuer, je remercie Boulanger qui m’a permis d’améliorer mon matériel pendant la Paris Games Week, mais aussi pendant l’IFA pour vous partager au mieux ces événements.

 

Detroit : Become Human

On commence avec la plus grosse claque de ce salon !
Detroit : Become Human, j’en avais entendu parler depuis pas mal de temps, ce nouvel ovni de Quantic Dream, les papas d’Heavy Rain, nous projettent dans un monde futuriste ou humains et androïdes cohabitent.
Comme toute production hollywoodienne, certains de ces androïdes ont un défaut au niveau de leur IA et iront jusqu’à se rebeller. On parle alors de déviant.

detroit become human stand

Pour les connaisseurs du studio, Quantic Dream nous proposent des jeux avec des histoires alternatives, ou chacun de nos choix influera sur l’histoire de ce dernier.
Pour vous donner un ordre d’idée, on compte presque 6h de démo, que l’on peut terminer en moins de 10mn.
Dans celle-ci, le joueur incarne un médiateur qui doit déjouer une prise d’otage.
Petite précision, le criminel et le médiateur sont tous deux des androïdes.
Vous devrez alors analyser toute la scène afin de récolter des indices pour augmenter vos chances de réussites et sauver la fillette des bras de son androïde de compagnie.

La direction artistique du jeu est bluffante, les visages sont modélisés à la perfection et le sound design nous projette en plein coeur de l’action.

J’avais personnellement adoré Heavy Rain, avoir un jeu similaire dans un monde futuriste c’est clairement ce que j’attendais !
Detroit : Become Human est prévue pour 2018 et sera une exclusivité Playstation.

 

Dragon Ball Fighter Z

Je vous en ai déjà parlé, mais j’ai pu remettre les mains sur Dragon Ball Fighter Z et je ne pouvais pas passer à côté.
Ce nouveau jeu de combat édité par Bandai-Namco est un réel retour aux sources pour tous les joueurs des Dragon Ball Budokay et autre Shin Budokai.
On est loin d’un Burst Limit, d’un Battle of Z ou des excentricités de Xenoverse (même si certains d’entre vous semblent apprécier cette licence, je ne comprends toujours pas).

Tournoi Dragon Ball fighter Z

En posant les mains sur Dragon Ball Fighter Z, j’ai retrouvé un plaisir perdu depuis longtemps avec la franchise.
Le dynamisme du gameplay, les combos qui s’enchaînent à une vitesse folle et les graphismes en cell shading apportent une véritable pâte à ce jeu et font qu’il sera sûrement l’un des meilleurs de 2018.
Bandai Namco, le sait, et a tout misé sur le stand du jeu, qui était énorme, proposait une bonne vingtaine de consoles ainsi que plusieurs tournois sur cette semaine de salon.

Tournoi Dragon Ball fighter Z 2

Attention subtilité, cette fois-ci on contrôle une équipe de trois personnages qui peuvent se relayer en pleins combos, histoire de faire baisser la barre de vie de son adversaire encore plus vite.

En revanche, j’ai regretté une sélection de personnages encore trop maigre sur la démo. La liste devrait s’étoffer au fil des mois.
En espérant en avoir au moins le double à la sortie et ne pas avoir à débourser dans des DLC pour des personnages supplémentaires.
Le jeu est prévu pour le 26 janvier 2018 sur PS4, Xbox One et PC.

 

Call Of Duty WW2

Comment parler des jeux les plus attendus de la Paris Games Week sans parler d’un des plus gros AAA du salon ?
Je parle bien entendu de Call of Dutyy WW2 !
Un stand surplombant le salon, qui nous plonge en plein débarquement, avec un 4×4 de l’armée américaine, du sable et des casques militaires.
Le futur succès d’Activision a tout misé sur la Paris Games Week et a eu bien raison. Le jeu est attendu, on pouvait le voir au plus de 2h de queues pour mettre les mains sur sa démo.

CoD:WW2 pour les intimes, nous plonge en plein débarquement. Un retour aux sources de la franchise, proche d’un Medal of Honor qui aura marqué les plus vieux.
Les graphismes sont sublimes, on notera un sound design incroyable qui nous plonge au coeur de l’action, et ne fait qu’intensifier le stress que l’on peut ressentir dès la première partie.

Call of duty ww2 stand pgw

Grosse nouveauté de cet opus, vous devrez faire attention à la moindre balle que vous vous prenez, car la vie ne se recharge plus automatiquement. Vous devrez trouver des kits médicaux afin de vous soigner.
Cette subtilité modifie sensiblement la façon de jouer, la vie est une ressource qu’il faudra économiser pour ne pas finir sa partie trop rapidement. Vous pourrez transporter 4 kits maximum, il faudra être tactique.
Hors-mis cette subtilité, rien de nouveau concernant le gameplay, on a un Call of Duty, classique, des ennemis par vague, un parcours tout tracé sur la map, c’est domage.

 

Battlefront 2

Et oui, je vous avais parlé aussi de Battlefront 2, mais cette fois j’ai pu mettre les mains sur le mode de bataille de vaisseau.
Accompagné d’une trentaine d’autres personnes en LAN, nous avons dû nous affronter dans des batailles de vaisseaux.
Comme d’habitude, deux choix s’offrent à nous, rebelle ou clone.
Nous avons le choix entre trois vaisseaux. Les habituelles A-Wing et X-Wing, ce dernier a été reproduit d’ailleurs en taille réelle au-dessus du stand; et Y-Wing.
De nouvelles armes et bonus ont aussi été ajoutés.

Stand battlefront 2

Les vaisseaux sont assez maniables et pour les aficionados de ce mode sur Battlefront on retrouve vite ses marques.
Gros point fort que les développeurs mettent en évidence, c’est la refonte complète du mode histoire. Contrairement au jeu sorti l’an dernier Battleffront 2 aura une histoire à explorer et non les quelques quêtes sans grand intérêt du premier volet. Autre bon point, pas de DLC de prévu sur le jeu.

 

Assasin’s Creed Origins

Nous l’attendions de pied ferme depuis deux ans, Assasin’s Creed Origins !
Ubisoft nous avait promis un jeu loin des derniers épisodes de la saga, qui s’essoufflait de plus en plus.
L’éditeur a-t-il réussi son pari ?

On y incarne Bayek, en plein Égypte antique cadre rêvé pour tous les fans de la saga.
Ubisoft a réalisé un travail colossal sur l’open world. Les décors sont superbes, la taille de la map est gigantesque et les différents monuments de l’Égypte antique, comme les pyramides, les déserts ou encore le phare d’Alexandrie, nous font croire que c’était le lieu rêvé pour un Assasin’s Creed !

Le jeu est sublime, les combats semblent aussi plus réactifs, et un poil plus compliqués.
La différence de niveau entre les différents ennemis se fait ressentir et il faudra être plus tactique avant de foncer dans le tas et espérer s’enfuir en grimpant à un mur ou encore se cacher dans une meule de foin.
Assasin’s Creed Origin’s est déjà disponible sur PS4, Xbox One et PC

 

South Park : L’annale du destin

L’annale du destin, le nouveau jeu South Park est disponible depuis maintenant quelques jours, une nouvelle occasion de rejoindre Kyle, Cartman et toute leur bande d’amis complètement barrés.

L’annale du destin n’est autre que la suite du premier jeu South Park, le Bâton de la vérité sortie en 2014.
Les personnages de la série se retrouvent divisés en deux camps de super héros.
Un clin d’oeil au film Marvel, Justice League.

En revanche, les raisons de leur querelle sont loin d’être aussi louables.
Les héros se sont divisés à cause de la stratégie à adopter pour gagner le plus d’argent possible avec la publication de leurs aventures de super héros. Je vous avais prévenu.

Les clins d’oeil à l’actualité sont très présents, comme dans la série, on retrouve ici un satyre vidéoludique comme le premier volet du jeu.
Une notion de l’opus a fait grandement parlé peu avant sa sortie, le choix de la difficulté se fera en fonction de la couleur de peau, plus elle sera foncée plus le niveau augmentera. Encore une fois, les développeurs se sont rapportés à l’actualité américaine.

 

Super Mario Odyssey

Possesseurs de Switch ou non, vous n’avez sûrement pas manqué le lancement phénoménal du nouveau jeu de Nintendo, Super Mario Odyssey !
C’est le retour du plus célèbre plombier (jardinier selon certains) moustachu sur la nouvelle console de la marque.
Je n’ai toujours pas le jeu, j’en ai donc profité pour le prendre en main sur le salon.

On retrouve encore une fois un jeu de plateforme, mais loin de ceux que l’on a l’habitude de voir ou encore de ce que nous as habitué Nintendo. Le jeu qui s’en approche sûrement le plus est Mario Galaxy.
Concernant l’intrigue, pas de spoil, mais Peach se fait (encore) enlevé par Bowser, qui compte bien épousé la princesse. Mais notre plombier national n’est pas de cet avis et va tout faire pour délivrer sa chère et tendre.

Super Mario Odyssey

Même si l’histoire est plus ou moins déjà vue, on retrouve un gameplay inédit grâce à Cappy, sa casquette qui lui permet de contrôler, ennemi, amis ou encore objet du décor afin de se sortir des situations les plus complexes.
Le level design m’a paru soigné et très ingénieux, grâce à ce nouveau mode de jeu, il faudra réfléchir un minimum afin d’espérer arriver à la fin du niveau.
Le jeu est superbement réalisé et s’annonce bel et bien comme la bombe de cette fin d’année toutes consoles confondues.

 

Doom Switch

Sur le stand nintendo, un petit espace était réservé à deux jeux de l’éditeur Bethesda. Skyrim The Elder Scroll ainsi que Doom, la version du jeu sorti en 2016. Les deux titres ont étés réadaptés pour tourner sur la Nintendo Switch.
Malheureusement, impossible de mettre la main sur Skyrim, je vais donc vous parler de Doom

J’ai pu faire une bonne partie et j’ai été très étonné par la fluidité de ce jeu qui demande tout de même beaucoup de ressources. Doom est beau et tourne super bien.
J’avais quelques réserves quant à ce genre de jeux sur Nintendo Switch, mais force est de constater que la console hybride de Nintendo s’en sort sans problèmes ! Plus le temps passe, plus je suis ravi de mon achat !
Vous retrouverez d’ailleurs un article complet sur ce que je pense de la console prochainement.
En revanche, il faut noter que l’éditeur de carte a dû être enlevé pour assurer la fluidité du jeu. C’est dommage.

 

Naruto to Boruto : Shinobi Striker

Naruto Shinobi Striker est loin de la saga Storm développé depuis bientôt 10 ans par CyberConnect2.

On a là un jeu en coopération. Naruto to Boruto Shinobi Striker est avant tout un jeu en ligne, deux équipes de quatre joueurs s’affronteront autour d’une capture de drapeau.
Il sera aussi possible de se battre en 4 contre 1 autour des démons à queues et autres méchants du manga.
Plusieurs autres modes de jeux seront annoncés plus tard.
J’ai pu jouer avec 7 autres personnes, c’était un bon défouloir, en revanche les graphismes ne sont pas à la hauteur des anciens volets. Encore une fois, on mettra les quelques défauts du jeu sur le fait qu’on ait pu tester que la démo.

Je fais d’ailleurs le parallèle avec le jeu annoncé par Bandai-Namco, Naruto X Boruto Ninja Voltage, il s’agira essentiellement du même jeu, mais sur martphone.
Nous aurons donc bien sûr quelques subtilités pour que le jeu soit jouable sur téléphone. Nous serons encore une fois sur un jeu en coopération qui se jouera en ligne.
Niveau graphisme, on a là un jeu très beau pour smartphone et qui rivalise avec Shinobi Striker (c’est pour vous dire le niveau sur console).
Peu d’informations sont disponibles sur ce jeu, mais il ne devrait pas tarder à être mis en ligne sur les différents stores.

 

Just Dance 2018

Pas un automne n’arrive sans une réédition du célèbre jeu d’Ubisoft, Just Dance.
La cuvée 2018 a encore une fois été mise en avant lors du salon.
Une scène énorme a été mise en place, où animateur et public dansaient sur les sons du moment.
Concernant le jeu, rien de nouveau, hors mis son arrivée sur Switch et une mise à jour des différents morceaux du jeu !
À nouveau, on a là le stand qui a mis le plus d’ambiance sur le salon. Voir tout un public s’improvisait danseur le temps d’un morceau d’Ed Sheeran c’est vraiment énorme.

Just Dance 2018

Pour ceux qui ne connaissent pas la franchise, Just Dance est un jeu de danse où l’on doit reproduire les différents mouvements qui défilent à l’écran. Ambiance garantie même pour les plus sceptiques, petits et grands peuvent s’affronter tout en passant un bon moment.
Son arrivée sur Switch garantit des partis imprévus ! Plus besoin de transporter sa console, comme d’habitude avec la dernière de Nintendo, vous pourrez jouer n’importe où et n’importe quand !

 

Mon top 10 est terminé, j’espère que ma sélection vous a plus. Merci aux personnes présentes sur le salon que j’ai pu rencontrer et avec qui j’ai pu discuter !

Et vous, quel est le jeu qui vous a le plus marqué pendant ce salon ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.